Pages

lundi 15 janvier 2018

Londres 2018

Lorsque zhom a évoqué le week-end à Londres organisé dans un peu plus de trois mois ça a été tout de suite un OUI massif, j'avais adoré cette ville cosmopolite, vivante et mouvante lorsque nous y étions allés en 2011, déjà 7 ans...
C'est comme si c'était hier

Toutes les photos sont tirées d'internet 

 Camden passage


et la jolie boutique Loopknitting que je rêvais de revoir un jour


Découvrir China Town de jour, nous n'avions pu y passer que le soir venu et tout était fermé


Nous dînerons probablement au Tas, un restaurant anatolien délicieux que nous avions découvert lors de notre premier séjour à Londres, une étape incontournable


La société de zhom offre à tous ses participants un pass qui nous permettra la visite de nombreux sites que nous n'avions pas eu le temps de faire lors de notre premier séjour :
  • The tower of London
  • Westminster abbey
  • Hampton court palace
  • Kensington palace
  • The London Zoo
  • The Churchill war rooms
  • Apsley House
  • Kew gardens
  • HMS Belfast
  • St Paul's cathedral
  • Shakespeare's globe theâtre
  • The Royal Albert Hall
  • The London Monument to the great fire of 1666

Quelques sites sont déjà sur le programme de nos visites 

Kew Gardens


La cathédrale St Paul où se sont mariés Charles et Lady Di


The Royal Albert Hall


Notre Oyster cards nous permettra d'évoluer assez facilement à cette ville tentaculaire, d'emprunter à nouveau les bus rouges, de déambuler avec sac à dos et appareil photo en espérant que le temps sera clément, il y faisait un froid glacial lorsque nous y étions allés mais c'était en février ce qui n'est pas surprenant

Il y aura très certainement un arrêt chez Irregular Choice, une boutique de chaussures aux modèles déments et super colorés 


Les inscriptions ont lieu jusqu'au 26 janvier, gageons que de belles journées nous attendent

mardi 2 janvier 2018

Salta ---> Buenos aires ---> El Calafate

6ème jour de notre voyage en Argentine - 10 Octobre 2017

Aujourd'hui nous avons rendez-vous avec la Patagonie, haut lieu des glaciers et paysages époustouflants mais avant c'est direction l'aéroport, une escale et quelques jolies visites.

Bon pour moi la Patagonie c'était aussi la terre de feu et Ushuaïa, l'émission de Nicolas Hulot qui m'a fait voyager par l'intermédiaire du petit écran et puis dans la foulée c'est aussi un film d'Antoine qui évoquait le célèbre parc de Torres del Paine, j'avais acheté son dvd que je lui avais demandé de me dédicacer lors d'un petit tour au salon nautique, je crois que c'était en 2007, ça remonte.

Nous rejoignons l'aéroport il est 6h00 du matin, nous sommes debout depuis 4h00
La journée va être longue
Dans l'avion il fait une chaleur de four, heureusement le vol ne dure pas longtemps
Direction Buenos Aires...

Notre guide nous dépose au El Ateneo, un ancien théâtre réhabilité en bibliothèque


A l'intérieur c'est somptueux, artistique...


L'art se mélange au savoir



Les antiques machineries conservées


 
Comme nous n'avons que 30 mn devant nous le tour est vite fait
Retour au bus, nous continuons la visite de Buenos Aires
J'avais déjà repéré cette "fleur" étrange lors de notre arrivée et j'espérais beaucoup la revoir



  
Nous reprenons la route en direction de l'un des nombreux parcs magnifiques de cette ville gigantesque
Sur les arbres je remarque un tillandsia poussant à même l'écorce de l'arbre, c'est vrai que côté plantes ça ne manque pas d'intérêt et le climat se prête apparemment au développement des végétaux


Ici les magnolias sont gigantesques


Le jardin aux roses


et ses allées proprettes et parfaitement entretenues




J'aurais bien ramené chez moi cette superbe sauge Amistad, une merveille que je convoite pour mon jardin où elle aura une place de choix


Nous sortons du parc et prenons la direction du restaurant


Nous découvrons de jolis bâtiments aux couleurs vives







Nous déjeunons sur une terrasse mais un vent aigrelet s'est levé et déjeuner devient vite désagréable, même si nous avions prévu le coups nos polaires ne suffisent pas à nous réchauffer


Nous reprenons le bus direction l'aéroport... 

Trois heures plus tard nous sommes enfin sur le tarmac de El Calafate (prononcez el calafaté)
On devine tout au fond les sommets de la Cordillère des Anges
Pour l'histoire, notre vol a été décalé au milieu d'après-midi, initialement nous devions avoir une escale d'environ 2 heures d'où la visite de Buenos Aires mais en fait nous y aurons passé toute la matinée et le début d'après-midi avant de rejoindre l'aéroport


Quel plaisir de découvrir notre moyen de transport pour les derniers jours de notre voyage en Argentine...



Ces cars spéciaux sont ceux utilisés lors du dernier Paris Dakar qui n'est plus d'ailleurs affilié de près ou de loin au continent africain devenu trop dangereux apparemment
Pour chacun des membres du groupe c'est un moment béni, nous sommes tous tellement heureux de profiter de ce privilège qui nous est donné, ça n'a pas de prix

Au sortir de l'aéroport nous découvrons la steppe patagonne composée essentiellement de végétaux courts et de pâtures qui résistent mieux aux forts coups de vent, la vie ici est rude et le climat changeant





Nous aurons la chance de voir la chaîne andine parfaitement dégagée 
Notre guide nous explique que c'est rare et que c'est exceptionnel pour nous de la voir ainsi découverte



Nous logerons pour cette partie du voyage à l'hôtel Las Dunas qui domine toute la ville de El Calafate, grâce à son emplacement exceptionnel il offre un panorama grandiose sur la cordillère des Andes magnifique au coucher du soleil, l'hôtel est excentré de plus de trois kilomètres de la petite ville aussi un système de rotation par bus a été mis en place pour permettre aux visiteurs de se rendre dans le centre, on y trouve tous les magasins traditionnels ainsi que des resto/bars très sympa 

Petite galerie photo rien que pour vos yeux...






dimanche 31 décembre 2017

Cachi ---> Salta

5ème jour de notre voyage en Argentine - 9 octobre 2017

Contrairement à ce qui était prévu au programme, nous ne visiterons pas la ville de Cachi que nous avons déjà découverte la veille ce qui nous a permis de dormir un peu plus longtemps
Pour ma part j'ai continué à ressentir les effets de l'altitude et j'ai été malade une bonne partie de la nuit, en ce nouveau jour j'appréhende la route qui nous attends, je me sens vraiment mal et je n'espère qu'une chose c'est qu'avec la descente mes soucis vont se régler

Nous nous dirigeons vers le village de La Poma en empruntant à nouveau la ruta 40, la région Calchaquies est parsemée d'oasis verdoyantes, de plantations de piments et de légumes le tout niché au coeur de superbes paysages composés de formations rocheuses aux couleurs ocre, rose, gris et vert, nous profitons d'un petit arrêt pour prendre quelques clichés de ces paysages modelés par le temps






Un contraste très fort rend difficile encore une fois la prise de photo, les couleurs sont fortes, incisives presque trop d'ailleurs

Sur le bord des chemins empruntés il n'est pas rare de croiser ces énormes cactus candélabres


Nous faisons un arrêt au Graneros Incalcos de la Poma, l'un des greniers inca de la vallée Calchaquies, un site archéologique d'une grande valeur ici...


Les incas y stockaient la nourriture dans des grottes dont il reste quelques vestiges inaccessibles au public, certains y avaient vu à l'époque un bon moyen de partir avec quelques souvenirs depuis tout est fermé par de solides grilles et c'est tant mieux





C'est dans un paysage dessiné par les forts courants d'une rivière aujourd'hui disparue qu'on été découvert ces greniers qui remonteraient entre 1000 et 1500 après J.C.



On remarque bien au passage les couches laissées par les flots de la rivière désormais à sec


Les incas entreposaient ici de la laine, le mais, les haricots, la corne
Il reste encore les traces laissées par les pierres pour marquer les niveaux de remplissage



Si vous êtes observateurs vous aurez remarqué des traces blanchâtres sur la photo ci-dessous


Il s'agit de dessins rupestres laissées par les incas


Le site a été classé monument historique en 1989...

Nous reprenons la route sous un soleil éclatant mais une douceur toute relative, ce n'est encore que le début du printemps ici
Sur le chemin nous retrouvons un énorme cactus impressionnant de hauteur


Après cette ballade somme toute peu intéressante nous reprenons le car pour rejoindre l'estancia  Viñas de Payogasta où la cuisine est faite au feu de bois et des odeurs délicieuses laissent présager de très bonnes choses à manger
Nous déjeunerons d'un succulent repas de viande de brebis, un régal... je l'accompagnerais d'un jus de citron délicieusement parfumé destiné à calmer les nausées dont je souffre encore


La route nous fera traverser le Parc National de Los Cardones, le parc des cactus...
Cette espèce était quasiment éteinte suite à l'utilisation intensive du bois de cactus pour la construction, les articles de cuisine, de décoration...
Le contraste est tellement fort que j'ai tenté le noir et blanc


En fait, un tracé rond de petite taille parcours le parc qui reste un endroit très surveillé, pas question de dépasser d'un pied le cercle destiné à la visite, ici on respecte les règles



Ce sont ainsi plus de 8500 cactus impressionnants qui se dressent vers le ciel


Le bois de cactus est un bois très léger presque autant que le balsa


De la vallée de la Cuesta Del Obispo à la Quebrada de l’Escoipe nous ne verrons rien, dès que nous avons quitté notre lieu d'arrêt pour le repas du midi et aussitôt remontés dans le car la pluie nous a fait la surprise de s'inviter histoire de nous gâcher le circuit. Nous aurons manqué les vallées luxuriantes et le décor minéral de cette région magnifique.
Les températures sont redevenues fraîches, nous ferons un arrêt technique et nous profiterons du petit marchand local pour acheter des feuilles de coca qui ne serviront pas à grand chose d'ailleurs pour calmer mon mal de l'altitude, apparemment je n'en ai pas pris assez

Nous arrivons en toute fin de journée à Salta, une ville reflet des influences espagnoles laissées lors de la colonisation



Nous découvrons une ville magnifique aux monuments majestueux décorés avec goût
On remarque bien l'influence espagnole avec des bâtiments superbement décorés et entretenus, la lumière douce de cette fin de journée fait baigner la ville dans une atmosphère romantique très agréable




Le parc central est superbe avec ses grands palmiers, sa statue et ses nombreuses floraisons
Je crois n'avoir jamais ressenti autant de paix que dans cette partie du monde, ça m'a rappelé cette petite place empreinte de charme lors de notre voyage au Mexique où nous nous étions assis sur un banc à regarder le soleil se coucher après une sortie en bateau
Comment dis-t'on déjà, le must have...













Nous faisons un arrêt chez Greeners où l'on dégustera un délicieux smoothie accompagné d'un petit gâteau gourmands


Il est temps de rentrer, nous devons rejoindre le groupe au restaurant avant de retourner à notre chambre pour goûter un repos bien mérité, demain nous avons droit à un départ matinal pour rejoindre l'aéroport de Buenos Aires avant notre envolée pour le sud de l'Argentine et la découverte de la Patagonie.

Nous ferons savoir à notre guide que nous aurions largement préféré la découverte et cette grande ville qu'est Salta plutôt qu'aller voir le reliquaire d'un antique grenier inca oublié du monde...